BLOG.
Stratégie
PARTAGEZ

SIdO 2018 : Comment éviter l’échec de son projet d’innovation ?

Par Stève Laffitte Temps de lecture : 08 min

Dynergie a participé au SiDO 2018, le salon des objets connectés à Lyon. A quoi servent les objets connectés et comment faire réussir ses projets innovants ? C’est la question que nous avons posé aux participants à travers notre stand. Nous avons également animé une conférence à propos du retour sur investissement du développement d’un objet connecté. On constate toujours que seule une analyse des “problèmes brûlants” des utilisateurs et clients permet de déterminer s’il existe un marché réel pour votre produit.

 

SIdO 2018 : Qu’est ce qui fait le succès d’un objet connecté ?

 

Dynergie-objet-connecte-sido-2018

 

Dynergie était présent sur son stand pendant les 2 jours du SIdO 2018. Avec le slogan “les objets connectés sont inutiles… s’ils ne répondent pas à un vrai point de douleur” nous avons interpellé les visiteurs du salon et les avons fait réfléchir sur l’utilité d’un produit innovant, objet connecté ou autre. À quoi sert un objet innovant ? C’est seulement en répondant à un réel besoin fort qu’un produit innovant peut percer sur un marché.

 

Lionel-Ouedraogo-conseil-innovation-startup-Dynergie

Ce slogan est volontairement provoquant. L’innovation devient un vrai marché, et la problématique est de trouver le bon marché. Etre présent sur ce salon, c’est montrer que Dynergie est un acteur dans ce domaine, encore plus sur Lyon. Nous serons probablement participant aux futures éditions du SIdO.” Lionel OUEDRAOGO, Chargé d’Affaire et accompagnateur de startups chez Dynergie.

 

 

Loic-Debart-conseil-innovation-DynergieTout service ou produit sur le marché est une réponse à une problématique de l’usager. Une technologie seule ne peut pas être vecteur de nouveau business si celle-ci n’a pas de répondant sur le marché. Chez Dynergie nous avons la volonté de transformer une idée en nouveau business rentableLoïc DEBART, Ingénieur & Designer chez Dynergie

 

Conférence Dynergie : les facteurs de réussite ou d’échec d’une startup

Dynergie a animé la conférence “IoT et ROI : sécuriser le potentiel commercial des produits avant de se lancer dans le développement d’un objet connecté” lors de la deuxième journée du SIdO 2018.

 

Sebastien-Deschaux-conseil-innovation-DynergieContrairement aux idées reçues, une technologie innovante ne signifie pas qu’il existe un marché pour l’accueillir. La réalité des startups et des projets d’innovation est beaucoup plus complexe. Seul la réponse adaptée à un besoin pressant du marché, un “point brûlant permet de trouver un vrai segment pour son offreSébastien Deschaux, Directeur de Projet Innovation chez Dynergie. Nous avons développé ce sujet dans notre livre blanc “l’innovation par les usages en 6 points clés”.

 

Des levées de fond importantes ne sont pas non plus des garanties : Jawbone, Njoy, pebble…. Même les startups qui lèvent des millions ne sont pas protégées de la faillite. Quelles sont les startups qui réussissent ? Ce sont celles qui ont d’une part testé le marché en amont et d’autre part rendu leur offre virale. Un produit qui répond à un besoin est un produit qui se propage par le bouche-à-oreille… si vous arrivez à faire en sorte que ses utilisateurs en parlent autour d’eux.
Ci-dessous quelques exemples d’entreprises qui ont réussi à faire parler de leurs produits ou services :

Reussites-startups-bankable-innovation-Dynergie

 

Les 4 règles d’or pour lancer un produit innovant

  • Pas de problème, pas de projet. L’importance que le client donne au problème détermine le potentiel commercial du projet. Il faut identifier précisément les besoins forts et urgents des clients potentiels via des insights utilisateurs. Il ne faut pas se contenter d’une idée qui “pourrait être utile”, mais chercher et reformuler le concept et l’offre jusqu’à trouver l’innovation qui résout un problème critique pour vos clients. C’est le principe de réponse à un point de douleur : combien payerez-vous pour un cachet d’aspirine lorsque vous avez un énorme mal de tête ? Un client avec un problème grave n’aura pas peur de payer cher pour le résoudre. Il faut trouver l’idée qui correspond à un vrai besoin, au bon endroit, au bon moment.
  • Les détails peuvent vous tuer. La conception ne peut pas tout prévoir. Des problèmes techniques, économiques et culturels peuvent toujours survenir. Les hypothèses fondamentales (mon client a besoin de mon produit, il l’acceptera en l’état, le produit fonctionnera…) ne sont vérifiables que par l’expérience du terrain. Pensez à l’axe pratique du produit, l’axe culturel de son implantation et l’axe juridique relative à son utilisation. Testez non pas seulement avec un prototype, mais l’intégral du parcours utilisateur de vos premiers clients. En vérifiant par la pratique vos hypothèses dès le début de votre projet, vous éviterez des imprévus qui auraient été critiques plus tard.
  • Il n’y a pas besoin du produit pour le vendre. N’attendez pas d’avoir développé un produit pendant des années pour ensuite le tester. Faites des tests pour étudier quels clients seraient prêt à vous acheter le produit en situation réelle, et à quel prix. La méthode la plus simple est la construction d’une page de site e-commerce fictif dans laquelle vous présentez votre offre, et vers laquelle vous attirez des clients potentiels via des publicités payantes (SEA, Display). Faites plusieurs versions avec un nouvel argument commercial fort à chaque fois, sans chercher à être trop bon communiquant. Analysez ensuite qui achète votre produit, pourquoi, et à quel prix. Vous saurez ainsi quel est le segment de marché sur lequel il faut vous positionner.
  • Le client est votre meilleur vendeur. Un client satisfait vaut plus que tout une campagne marketing. Faites des produits répondant à un besoin fort, et trouver un moyen pour que vos clients en parlent à leurs réseaux. Laissez vos clients être vos vendeurs et profitez de l’auto propagation via le bouche-à -oreille.

Envie d’en apprendre plus pour savoir réussir un projet d’innovation ? Découvrez l’approche de l’innovation par les usages avec ce livre blanc : 

L'innovation par les usages en 6 points clés

L'innovation par les usages en 6 points clés
PARTAGEZ
Stève Laffitte

Stève Laffitte

Associé - Directeur commercial

Biographie

Issu d’une formation en Finance, Commerce et Marketing, je suis passionné par le conseil et la relation client. Ma vision du métier de vendeur se veut à l’opposé du « pousseur de contrat ». Je veux rendre service à mes clients, en leur proposant mes meilleurs experts, et grâce à notre appui, leur garantir un maximum de réussite dans le développement de leur entreprise grâce à l’innovation. C’est ce qui m’anime, tout comme les membres de mon équipe.Arrivé chez DYNERGIE il y a près de 10 ans pour développer le portefeuille clients, j’ai su au fil des années jouer un rôle de référent auprès des nouveaux commerciaux, jusqu’à prendre la Direction Commerciale en 2015. Je serai ravi d’échanger avec tous dirigeants souhaitant un avis sur le potentiel de réussite de ses futurs projets d’innovation.