BLOG.
Financement
PARTAGEZ

Financement de l’innovation : Une technique pour trouver des informations efficacement, le langage booléen !

Par Justine Fasquelle Temps de lecture : 06 min

Une clé du financement de l’innovation : la veille

Au quotidien je recherche des informations importantes et stratégiques pour mes clients et pour rester à la pointe de l’actualité de l’innovation, des financements de l’innovation et des nouvelles technologies.

Plus précisément, je réalise au quotidien une veille, une recherche d’informations sur les nouveaux dispositifs financiers de l’innovation et les appels à projet. Ceci me permet d’être proactive pour proposer au fil du temps à mes clients des leviers financiers adaptés à leurs projets.

Je recherche également des informations pour la réalisation d’états de l’art, une composante essentielle des dossiers d’obtention de financement de l’innovation. Ceci permet de montrer que les innovations de nos clients sont tout-à-fait nouvelles et inédites. Ils sont surtout importants pour justifier un Crédit d’Impôt Recherche (CIR).

Enfin, je recherche des informations pour réaliser des études de marché, explorer l’existant et surveiller les tendances à venir pour constituer des dossiers de Crédit d’Impôt Innovation (CII). Cela me permet aussi d’aller au delà des aides financières par des études de faisabilité économique des projets de mon client lors de lancement de nouveaux produits ou services sur le marché.

 

Se libérer du temps pour l’essentiel du projet

Rechercher de l’information est une tâche particulièrement chronophage. Il suffit de taper quelques mots dans la barre de recherche pour recevoir une quantité incroyable d’informations, pas toujours pertinentes et pour lesquelles une vie ne suffirait pas pour les analyser. On appelle ça l’infobésité.

De plus, lorsque l’on recherche une information (le plus souvent sur Google), le moteur de recherche pousse les informations en lien avec vos mots-clés, mais surtout les informations qu’il veut bien vous montrer et celles pour lesquelles il est payé. De plus, les IA ont recours à des cookies afin d’établir nos “profils” et ainsi nous pousser des informations en adéquation avec ce dernier tout en limitant l’accès à du contenu qui paraît être en inadéquation avec les informations que nous recherchons habituellement.

Pas de panique, il existe des solutions, des méthodes et des astuces pour rechercher de l’information pertinente et stratégique plus rapidement et se libérer du temps ! L’une d’entre elles s’appelle le langage booléen. Ce langage est composé de « connecteurs » à placer dans la barre de recherche pour établir une requête.

Par exemple :

Lorsque je cherche “prédiction énergétique des bâtiments”, je trouve souvent des articles sur les bâtiments d’entreprises, centres commerciaux… alors que je cherche seulement ceux qui sont résidentiels.

La fonction “-” avant les termes non voulus me permet d’enlever tous les résultats, “c’est un moins très positif” d’après Gabriel Vallejo !

Autre exemple :

Je cherche des informations sur les “digital twins” d’aéroports. Un digital twins, ou jumeau digital, est une réplique virtuelle d’un actif physique, de processus, d’endroit ou de système, et je ne veux pas perdre mon temps à lire des articles dans lesquels le sujet n’est abordé que sur une ligne. Je tape donc “ALLINTITLE: digital twins airport passengers flow” pour trouver les articles dont le coeur du sujet est ce que je cherche.

 

Une technique universelle et efficace

Le langage booléen s’applique sur tous les moteurs de recherche ! S’il est particulièrement performant sur le moteur de recherche Google, il fonctionne également sur les moteurs de recherche « Duck Duck Go », Ecosia ou encore des sites comme Twitter.

Il permet de retrouver des informations plus pertinentes, en moins de temps !

En utilisant le langage booléen dans les moteurs de recherche comme Duck Duck Go via Tor par exemple, vous pouvez accéder au « deep web » ou web invisible (et non pas Dark net !) qui représente 550 fois plus d’informations que le web visible que nous avons l’habitude d’utiliser.

Grâce à ces techniques (et à l’expérience du consultant !), nous sommes capables de constituer des dossiers de meilleure qualité dans des délais relativement courts répondant aux situations urgentes auxquelles nos clients font face au quotidien.

 

Nous estimons gagner 2/3 du temps précédemment consacré à la recherche en innovation par l’utilisation de cette méthode.

 

Nous proposons de vous expliquer ce qu’est le langage booléen avec l’infographie ci-dessous. Pour faciliter la compréhension de ce langage, nous avons comparé le langage booléen à la composition d’une salade.

Veille Innovation : infographie langage booleen by Dynergie
Veille Innovation : infographie langage booleen by Dynergie

 

Ce n’est pas ça qui fait tout le dossier, bien évidemment, l’expérience du consultant est ce qui fait la différence et garantie le succès des dossiers, cela n’empêche que nous sommes toujours à la recherche d’outils et techniques qui font gagner du temps à nous et donc à nos clients.

PARTAGEZ
Justine Fasquelle

Justine Fasquelle

Ingénieur Innovation

Biographie

Véritable passionnée de l’innovation, j’ai décidé de me lancer dans l’aventure de la recherche. J’ai donc obtenu un doctorat CIFRE à la croisée du management de l’innovation, de la veille stratégique et de la prise de décision.
Cette expertise me permet chez Dynergie d’accompagner nos clients dans les étapes clés de leur projet d’innovation (définition de la meilleure stratégie de financement, construction de Plan de Financement, construction de Business Plan, validation du modèle économique, identification d’axe de recherches et de développement).