BLOG.
Financement
PARTAGEZ

Financement Innovation: Comment bien choisir son prestataire ?

Par Pierre-Alexandre Riveccie Temps de lecture : 09 min

Mes collègues Gaspard et Phoebé, au travers de leurs articles précédents, ont bien mis en évidence que les projets d’innovation peuvent être co-financés par des dispositifs d’aide, mais que cela doit être préparé et réfléchi, à la fois pour identifier le bon guichet de financement, mais également pour optimiser les chances de succès. Et parfois, on n’y arrive pas seul : méconnaissance, manque de temps… Dans ce cas, la recherche d’un prestataire peut se révéler tout aussi primordiale, et les bonnes questions doivent être posées avant et pendant la recherche de la perle rare. Voici donc quelques lignes pour vous aider à faire ce choix.

Aides-Financement

 

LES CRITÈRES D’UN BON PRESTATAIRE DE FINANCEMENT

Prestataire-Financement-Innovation-Dynergie

Quelles sont les qualités d’un bon prestataire de financement ?

  • Préparation
  • Veille
  • Expertise
  • Stabilité
  • Qualité
  • Capacité à aller plus loin

PRÉPARATION

Je parie qu’il ne vous viendrait pas à l’idée de faire de la pâtisserie sans avoir vérifié si vous aviez les ingrédients, les ustensiles, voire une recette et le temps pour réaliser votre gâteau. Le parallèle avec la recherche d’un partenaire pour faire financer votre projet innovant n’est pas si loin…

Avant toute chose, le maître-mot est bien « préparation ». Première chose, bien délimiter où commence et où se termine votre besoin ! Quels sont les éléments dont je dispose sur mes projets (les ustensiles), et/ou sur lesquels je sais que je n’ai pas besoin d’un œil extérieur (le commis de cuisine) ? Quel est le temps que je pense pouvoir consacrer ? Quel prix suis-je prêt à mettre (budget de ma liste de course) ? Je pourrais ajouter une liste importante de questions, mais vous voyez où je voulais en venir : savoir ce dont vous pensez avoir besoin. A votre futur prestataire candidat de vous challenger sur ce besoin.

Quel que soit votre besoin, il y a pour autant des points importants pour lesquels c’est à vous de challenger le prestataire en amont de la collaboration. Voyons cela ensemble.

VEILLE

Commençons par le thème de la veille. A priori, cela peut paraître anodin, mais ça ne l’est pas du tout ! Sans veille chez le prestataire, c’est la possibilité de rater une opportunité, ou de mobiliser une avance remboursable quand un appel à projet pouvait vous faire bénéficier d’une subvention…

Pire : sans veille, pas de connaissance des règles d’exclusions entre dispositifs, et donc la possibilité de faire des erreurs au moment de faire certains retraitements (pour le crédit impôt recherche par exemple).

Pensez donc à poser la question de l’exhaustivité des dispositifs connus à votre prestataire !

EXPERTISE

Une fois encore, j’enfonce un peu des portes ouvertes, mais l’expertise au sens large du prestataire est primordiale. Pourquoi au sens large ? Car cette expertise revêt plusieurs teintes.

Celle franche des consultants qui doivent maîtriser sur le bout des doigts les aspects techniques des dossiers, être formés au fil de l’eau… Celle toute aussi éclatante, dans la maîtrise des dispositifs par le commercial lui-même, votre premier contact qui saura vous orienter sans gouverner vos relations futures par un discours diffus, ou ne vous proposant qu’un accompagnement par la peur (n’avez-vous jamais entendu un “si vous ne faites pas comme nous vous préconisons, vous aurez un contrôle fiscal garanti” ?).

Et enfin celle pastel, mais toute aussi importante à mon sens : le respect de l’orthographe et de la grammaire : votre prestataire va produire toute sorte de documents qui seront lus par les organismes financeurs et/ou l’administration fiscale; et un dossier truffé de fautes part avec un désavantage certain vis à vis de l’examinateur ou du contrôleur fiscal…

STABILITÉ

Ensuite, un élément déterminant pour vous projeter sur le long terme : la stabilité des équipes. Cette stabilité est à mettre en parallèle de l’expertise évoquée ci-dessus.

En effet, une équipe qui « tourne », c’est une expertise diluée (quand ce n’est pas de la perte d’expertise sèche !). De façon plus opérationnelle, la stabilité est synonyme de la création d’un binôme entre un client et un consultant (et un commercial…), donc pas de perte de temps inutile à (ré)expliquer année après année vos métiers et vos projets. Là encore, demandez à votre prestataire la moyenne d’âge opérationnelle : il s’agit d’un excellent indicateur du taux de turnover des équipes.

QUALITÉ

Autre point essentiel, mais qui peut sembler difficile à apprécier a priori : la qualité du travail du prestataire. La qualité doit être le liant de toute mission, et j’ajoute qu’on ne la remarque… que lorsqu’elle fait défaut ! Avant de choisir votre prestataire, renseignez-vous :

  • Au niveau “qualité quantifiable“ : taux de succès des dossiers sur les appels à projets, total des aides sécurisées sur une année, nombre de rescrits fiscaux acceptés, références dans le même domaine que le vôtre…
  • Au niveau “qualité indirecte” : réseaux dans lesquels l’expertise du prestataire est reconnue (experts comptables, pôles de compétitivités, clusters…), labels qualité (OPQCM, Label “Référencé Conseil en CIR/CII”…), pratiques de démarchage commercial (combien de fois le prestataire a tenté de vous appeler “à froid” pour vous rencontrer…)…

CAPACITÉ À ALLER PLUS LOIN

Je termine par un point qui à mon sens est primordial : la capacité du prestataire à être force de proposition et d’action au-delà du périmètre imaginé. Vous avez délimité votre besoin sur le financement de l’innovation, et ce besoin concerne des projets innovants. Si votre prestataire a la possibilité de vous aider sur ces projets, avec expertise bien sûr, c’est toujours un interlocuteur de moins pour vous, une mutualisation des savoirs, et un gain de temps évident.

PRESTATAIRE FINANCEMENT : ET DYNERGIE DANS TOUT ÇA ?

 

Aides financement innovation

 

Chez Dynergie, nous sommes reconnus pour notre vision à 360° pour accompagner les entreprises sur leurs projets d’innovation. Cela veut donc forcément dire qu’une de nos expertises concerne l’identification, la mobilisation et la sécurisation d’aides pour financer des projets : subventions, avances remboursables, projets collaboratifs, CIR/CII…

De nombreux membres de mes équipes sur ce sujet étaient là avant mon arrivée chez Dynergie il y a presque 6 ans, et c’est grâce à la qualité de leur travail que nos clients et leur réseau nous recommandent (et je ne les remercie jamais assez de me faciliter le travail commercial à ce point…), et que nous avons depuis son existence le label de référence CIR/CII, la reconnaissance de pôles et clusters pour la partie projets collaboratifs…

Pas encore (ou déjà !?) convaincus ? Je vous invite à prendre contact avec nous pour que nous puissions approfondir cela ensemble et voir dans quelle mesure Dynergie saura être votre prestataire, et mieux, votre partenaire pour vos projets !

PARTAGEZ