BLOG.
Financement
PARTAGEZ

Financement d’entreprise innovante : les 4 pièges à éviter

Par Cédric Raoul Temps de lecture : 07 min

Vous avez répondu à un appel à projet, votre dossier a été déposé et le projet innovant de votre entreprise est sélectionné ? Félicitations, vous avez accompli une partie du chemin ! Il ne vous reste maintenant qu’à mettre en oeuvre les travaux pour lesquels vous et vos partenaires vous êtes engagés pour acquérir un soutien financier. Pourtant, les retours d’expérience ont tendance à prouver le contraire : beaucoup d’entreprises innovantes ne perçoivent pas l’intégralité des subventions promises. 4 pièges sont à éviter pour acquérir l’intégralité de votre financement !

1. Ne pas connaître les obligations des financeurs comme ADEME, Bpifrance, FranceAgriMer ….

Souvent occultée par les chefs de projets, une étape indispensable pour obtenir le financement pour votre entreprise innovante est de bien prendre connaissance des obligations qui vous lient à vos financeurs respectifs: ADEME, Bpifrance, FranceAgriMer …. Ces obligations sont généralement transmises à travers votre convention de financement.

Cette étape permettra à votre projet d’innovation de rester stable et de maximiser vos chances d’obtenir la subvention prévue

 

2. Se reposer sur les expertises financières internes de votre entreprise

Bien que les règles sont énoncées dans la convention de financement, il ne suffit pas de les suivre pour obtenir la subvention pour votre entreprise innovante. Même en ayant la compétence en interne sachant préparer le nécessaire. En effet, les retours d’expérience ont tendance à prouver qu’un oeil externe expérimenté est utile lorsque votre financeur exige une rigueur sur le suivi opérationnel et financier du projet.

 

ERMES, PME innovante spécialisée dans l’instrumentation du secteur de l’énergie nucléaire, a eu 50k€ de son financement d’innovation remis en cause à la suite d’un audit. Grâce à la mise à disposition de pièces justificatives spécifiques complémentaires et d’un argumentaire pertinent, l’entreprise a levé les doutes et obtenu l’intégralité de la subvention promise pour développer son projet d’innovation !

 

Pouvoir déléguer entièrement et avec confiance les tâches fastidieuses de suivi de projet et de reportings nous permet de nous concentrer sur le développement technique et commercial de la société

 

3. Transmettre aux financeurs des données brutes

L’erreur la plus commune est de penser qu’il suffit de communiquer les données chiffrées telles qu’elles sont fournies par vos services financiers sans forcément les retravailler. Or, il est impératif d’adapter vos données internes au formalisme attendu par vos financeurs respectifs. N’oubliez pas, les règles de calculs ainsi que les justificatifs demandés par les financeurs diffèrent des process internes de votre entreprise !

 

Un travail préparatoire sur les données est essentiel afin d’éviter tout risque de rejet et voir le financement de votre innovation initialement promis se transformer en rêve illusoire ou pire encore, en somme à rembourser !

 

4. Négliger les calculs des coûts de personnel

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les erreurs de reporting sont souvent liées au calcul des coûts de personnel ! Selon la commission européenne, 65% des erreurs constatées concernent la catégorie de coûts de personnel. Sur ces 65% :

  • 31% d’erreurs concernent le calcul du nombre d’heures productives (erreur récurrente),
  • 14% concernent les calculs de rémunération,
  • 8% concernent le suivi des temps,
  • 12% sont de diverses origines : timesheet manquants, bonus mal calculé…

Nous pourrions penser que le calcul des coûts de personnel est le calcul le plus sûr et le plus simple à présenter. Et pourtant, Il s’agit de la  partie la plus concernée par les erreur d’entreprises innovantes. Sachant que les coûts de personnel représentent la majeur partie des dépenses, l’impact sur le financement du projet innovant peut vite devenir dramatique

 

Si vous connaissez les obligations de votre financeur, que vous savez adapter vos données à leur formalisme, que vos équipes disposent de toutes les compétences nécessaires et que vous maîtrisez le reporting, alors vous éviterez la majeure partie des pièges pour obtenir l’intégralité d’un financement.

Vous avez encore des doutes sur la sécurité de votre financement ? Passez notre test et découvrez quels points peuvent vous faire rater une partie de votre financement !

PARTAGEZ
Cédric Raoul

Cédric Raoul

Chef de projets Innovation et Partenariats

Biographie

Le plus beau voyage est celui qu’on a pas encore fait. La philosophie du voyage se retrouve dans mon ADN et se marie très bien au monde l’innovation où se renouveler est essentiel. Mon leitmotiv est de toujours garder cette envie naturelle de découvrir des choses nouvelles, d’apprendre constamment, que ce soit des situations ou des personnes rencontrées, de se remettre en question pour s’améliorer et de prendre du plaisir à aider les autres en apportant ma petite pierre qui rendra votre édifice stable. Un Master spécialisé en commerce et vente - commerce international en poche pour au final ne jamais y oeuvrer. J’ai parcouru le globe à la recherche d’expériences diverses et je me suis retrouvé dans le milieu du cinéma pour m’occuper d’e-commerce, de l’éducation pour l’adaptation de programmes éducatifs francophones, du médical pour benchmarker des solutions diverses, ou dans la formation continue pour gérer les besoins clients d’une startup. Tant d’expériences enrichissantes qui se combinent aujourd’hui pour apporter un oeil nouveau sur la gestion de projets collaboratifs afin de maintenir les consortia en ordre de marche, faire le lien entre les partenaires, créer une dynamique de groupe et sécuriser les financements promis pour que chaque projet aboutisse sur un succès.