BLOG.
Financement
PARTAGEZ

Comment réduire le coût de mon projet d’industrie du futur ?

Par Lauriane Novac Temps de lecture : 06 min
Dans le cadre de sa politique régionale de transformation des entreprises industrielles, la région Auvergne Rhône-Alpes soutient les entreprises engageant des investissements matériels s’inscrivant dans un projet d’industrie du futur. Ces investissements représentent un coût considérable pour les entreprises. Avec la « Solution Investissement – Industrie du Futur », une aide sous forme de subvention, vous réduisez jusqu’à 30% le coût de votre projet de développement industriel. Un sacré coup de pouce pour accélérer la transformation des entreprises vers l’Industrie du Futur !

 

Qu’est-ce que l’industrie du futur ?

L’industrie du futur, parfois aussi nommée industrie 4.0, correspond à la 4ème révolution industrielle : celle de la transformation numérique. En soutenant les entreprises dans ce domaine, la France exprime sa volonté de relancer son industrie et d’améliorer sa compétitivité internationale, mais aussi de faire évoluer la vision de l’industrie.

L’usine d’il y a 30 ans n’est plus la même aujourd’hui ! L’Industrie du futur s’incarne maintenant, autour de la chaîne numérique et de technologies disruptives susceptibles de créer de véritables leviers de transformation :

  • Objets connectés (IoT),
  • Big data,
  • Robotique,
  • Intelligence artificielle,
  • Fabrication additive,
  • Réalité augmentée,
  • Réalité virtuelle,
  • etc.

Evolution de l'industrie

Ces nouvelles technologies révolutionnent les modèles industriels et modernisent la chaîne de production. En effet, en intégrant ces technologies innovantes, les entreprises exploitent de nouveaux leviers de croissance, leur permettant d’être plus compétitives sur des marchés d’avenir.

L’industrie du futur comporte ainsi de nombreux enjeux technologiques, mais pas seulement. Le développement de démarches durables est aussi à privilégier, que ce soit concernant la préservation de l’environnement mais aussi le progrès social.

La “Solution investissement – Industrie du futur”, un financement pour soutenir la modernisation de son modèle industriel

Auvergne Rhône-Alpes est aujourd’hui la 1ère région de France de production de machines et biens d’équipement industriels, avec plus de 450 000 emplois répartis dans un large panel d’activités : métallurgie, plasturgie, électronique, etc.
Le développement de l’industrie du futur représente un enjeu majeur pour la région. C’est pourquoi des aides économiques sont mises en place par le Conseil Régional pour accélérer cette révolution industrielle.

En effet, la région souhaite encourager la métamorphose des entreprises innovantes s’inscrivant dans une stratégie d’Industrie du futur. Pour soutenir cet objectif de transformation industrielle, la région a lancé l’appel à projet (AAP) « Solutions Investissement – Industrie du Futur » visant à soutenir les entreprises développant des activités de production industrielle ayant un caractère innovant.

Logo Auvergne-Rhône-Alpes

Grâce à des subventions, la région souhaite ainsi favoriser les projets de développement ou de création de sites industriels exploitant ces technologies numériques.

Une aide financière destinée aux entreprises industrielles innovantes de la région Auvergne Rhône-Alpes

Cet appel à projet est ouvert à toutes les entreprises relevant ou développant des activités de production industrielle. Ainsi, que votre société soit une TPE, une PME, une ETI ou une Grande Entreprise industrielle, vous pouvez concourir à cette aide régionale. Si votre structure est une SCI, une SARL, une société de transport ou une entreprise de l’industrie agro-alimentaire ou de la filière bois, votre entreprise n’est pas éligible au dispositif “Solution investissement – Industrie du futur”.

Si votre société n’entre pas dans ces critères, ne vous inquiétez pas, d’autres dispositifs d’aides spécifiques existent. Nos équipes vous les présenteront dans de prochains articles. Si votre besoin est urgent, contactez-nous !
Les projets retenus pour financement sont ceux justifiant d’un véritable caractère innovant en termes de process de production et permettant la fabrication de produits innovants. Ces projets d’industrie du futur doivent alors s’inscrire dans un des domaines suivants :

  • Procédé de fabrication (ex : fabrication additive) et matériaux composites, etc.,
  • Contrôle non destructif (CND),
  • Chaîne du numérique, Big Data (IoT, ERP, IA etc.),
  • Organisation industrielle (flux, Lean, CFAO, etc.),
  • Robotisation et ligne de fabrication intelligente.

Industrie du futur et ses technologies

A noter que :

  • En complément, des investissements en lien avec l’environnement ou avec la sécurité, l’hygiène ou la santé au travail, peuvent être présentés, mais seulement s’ils vont au-delà de la règlementation.
  • Sont éligibles seulement les projets d’industrialisation. Les projets en phase de pré-industrialisation ne sont pas retenus car pouvant prétendre à d’autres dispositifs spécifiques.

Une des particularités de cet appel à projet réside dans le fait que la Région évalue l’évolution technologique réalisée par votre entreprise grâce à votre projet, mais aussi en fonction de son statut (TPE, PME, ETI ou Grande Entreprise industrielle). En effet, le niveau d’évolution à démontrer diffère pour chaque typologie d’entreprise :

  • Pour les TPE : les investissements subventionnables seront ceux engendrant une avancée technologique. Il vous faudra prouver une progression technologique.
  • Pour les PME : les investissements subventionnables seront ceux engendrant un saut technologique. Il vous faudra justifier que l’intégration de technologies innovantes représente pour votre société une avancée majeure.
  • Pour les ETI et les grandes entreprises : les investissements subventionnables seront ceux engendrant une rupture technologique. Il vous faudra démontrer que votre nouvelle technologie remplacera une technologie dominante sur le marché.

Les projets retenus s’inscrivant dans une véritable démarche d’industrie du futur se verront alors attribuer une subvention :

  • Correspondant au maximum à 30% de vos investissements matériels pour les TPE, 20% pour les PME et 10% pour les ETI et grandes entreprises;
  • Cette aide est plafonnée à 490 000 € pour les TPE et PME, 200 000 € pour les ETI et grandes entreprises.

A noter que cette subvention régionale ne peut être sollicitée que sur des investissements matériels (hors acquisitions en leasing et crédit-bail) et avec un seuil minimum d’investissements (100 000 € pour les TPE et PME, 500 000 € pour les ETI et grandes entreprises).
Enfin, il faut savoir que les investissements immobiliers (acquisition, construction, aménagement de locaux industriels) pourront quant à eux faire l’objet d’une demande d’aide auprès de votre département ou de votre Etablissement public de coopération intercommunal (EPCI).

4 conseils à connaître avant de répondre à l’appel à projet d’industrie du futur

1- Déposez votre dossier avant d’engager vos commandes

Il est essentiel que votre candidature porte sur des investissements futurs, c’est-à-dire que vous n’ayez pas pris d’engagements envers vos fournisseurs avant d’avoir déposé votre dossier de « Solution Investissement – Industrie du Futur » auprès de la Région. La date de réception du dossier complet à la Région constitue ainsi la date de début d’éligibilité des dépenses.

2- Explicitez votre stratégie de développement

Cet appel à projet étant sélectif du fait qu’il s’agisse d’un concours régional, il est essentiel de bien expliciter votre stratégie de développement vers l’Industrie du Futur et de démontrer en quoi ces investissement vont contribuer à une avancée technologique, un saut technologique ou une rupture technologique en fonction du statut de votre entreprise. Comme vous l’aurez compris, ce statut sera déterminant pour évaluer si votre transformation technologique est suffisante mais aussi pour déterminer le taux d’aide que vous pouvez solliciter. Il vous faudra alors être vigilant dans la considération du statut de votre société au niveau communautaire (en prenant en compte les liens existants avec d’autres sociétés).

3- Présentez les démarches durables que vous engagez

Si votre projet comporte également une démarche durable, que ce soit en termes de préservation de l’environnement mais aussi de bien-être au travail, n’hésitez pas à en faire mention. Bien que ces arguments ne soient pas en lien direct avec le projet de développement d’industrie du futur, cela ne pourra qu’augmenter votre note d’évaluation.

4- Montrez le caractère incitatif de la subvention sollicitée

Enfin, il est important de bien expliquer l’effet de levier de croissance de l’aide régionale. Il s’agira de présenter l’impact de votre projet sur le territoire, que ce soit en termes de retombées économiques et sociales. Bien sûr, il vous faudra aussi démontrer la capacité financière de votre entreprise à porter ces investissements industriels.

En résumé, le dispositif « Solution Investissement – Industrie du Futur » de la région Auvergne Rhône-Alpes est une aide attractive pour les entreprises s’engageant dans la modernisation de leur modèle industriel et voulant s’engager dans une démarche d’industrie du futur. Il permet :

  • Un financement jusqu’à 30% du coût des investissements matériels;
  • Une amélioration de l’attractivité de la société pour ses investisseurs, ses clients et ses prochains recrutements;
  • Une modernisation des conditions et des outils de travail, ainsi qu’une revalorisation de ses métiers (notoriété).
PARTAGEZ
Lauriane Novac

Lauriane Novac

Chef de projets Innovation

Biographie

Ingénieur INSA de Lyon, je suis passionnée par l’environnement industriel et les métiers associés. Je conseille et j’accompagne donc depuis 2014 des entreprises de tous secteurs (mécanique, plasturgie, etc) et de toutes tailles (startup, PME, ETI, groupe) dans le développement stratégique et financier de leurs innovations. J’ai la chance de découvrir chaque jour des projets destinés à différents marchés : défense, automobile, aéronautique, etc.
Au-delà des projets d’innovation, ce qui me motive encore plus dans l’accomplissement de mes missions, c’est la relation créée avec mes clients et l’enrichissement réciproque.